Lymphocyte
pathologique
Cellule immunologiquement
compétente
Rituximab*
Substances (chemokines) attirant des cellules
qui vont attaquer le lymphocyte pathologique, et accroissant la perméabilité capillaire
(anaphylatoxines)
Fraction C9 du Complément qui se polymérise en forme de tubule, véritable forêt qui creuse un trou dans la membrane du lymphocyte, portant un coup final à sa destruction
* outre celles indiquées, le Rituximab possède encore d'autres activités contre ces lymphocytes
Le Rituximab est un monoclonal anti CD20,  chimérique remarquablement efficace dans les lymphomes non hodgkiniens. Le fragment Fc ("fragment cristallisable"), porté par les domaines constants CH2 et CH3 de ses chaines lourdes, a 2 fonctions :
- activer la protéine C1q de la famille de protéines appelée Complément, qui active C1r, qui produit la C1estérase**. Celle-ci active C2 et C4, d'où une cascade d'activations (chemokines, anaphylatoxines)qui aboutissent à l'assemblage de microtubules constitué par C9 polymérisé, qui perfore la cellule cible.
- activer le récepteur Fc gamma des cellules immunologiquement compétentes, qui vont sécréter des cytokines attaquant la cellule cible, et qui peuvent la phagocyter.
L'Ocrelizumab est la forme humanisée de ce monoclonal, en essais cliniques dans la polyarthrite rhumatoide. Des essais dans la sclérose en plaques ont été interrompus le 8 mars 2010.
HuMax-CD 20 / ofatumumab est un monoclonal humain anti CD 20, également en essais cliniques
** La C1 estérase est spontanément inhibée par l'Inhibiteur de la C1 estérase, dont le déficit est cause d'oedéme angioneurotique.
retour page d'accueil
HealthValue
Les ANTI CD 20
Anticorps monoclonaux généralités, cliquer
- abatacept
- basiliximab
- belatacept
- bevacizumab
- cetuximab
- dacluzimab
- mapatumumab
- ocrelizumab
- panitumumab
- rituximab

choose language
Promenade guidée
suite